Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 19:31
Au cours d'une cérémonie, le prince Maha VajiraloLe prince Maha Vajiralongkorn accepte de devenir roi de Thaïlande soud le nom de Rama  X. Crédits photo Stringer/AFP

Au cours d'une cérémonie, le prince Maha VajiraloLe prince Maha Vajiralongkorn accepte de devenir roi de Thaïlande soud le nom de Rama X. Crédits photo Stringer/AFP

Article du Figaro.fr du 1° décembre 2016 - Julien Licourt

Le prince héritier Maha Vajiralongkorn monte sur le trône un mois et demi après le décès de son père, Rama IX. Le nouveau monarque va devoir travailler son image pour acquérir l'aura de demi-dieu qu'avait su gagner son père.

La Thaïlande a un nouveau roi. Rama X, jusqu'alors prince héritier Maha Vajiralongkorn, a accepté de monter sur un trône vacant depuis un mois et demi, suite au décès de son père, le très respecté Rama IX.

Toutes les étapes prévues par la Constitution pour la succession ont été respectées. Mardi, le conseil des ministres avait soumis le nom du prince à l'Assemblée nationale, qui l'avait ensuite officiellement invité à devenir le nouveau monarque. Maha Vajiralongkorn a donné, ce jeudi, sa réponse au président de l'Assemblée, Pornpetch Wichitcholachai, auquel il revenait de poser officiellement la question au prince. Il a confirmé son choix lors d'une allocution télévisée. Tous les temples du pays ont fait sonner leurs gongs pour célébrer la nouvelle.

Un délai pour le deuil

La succession s'est accélérée en début de semaine après 47 jours d'incertitude. Au moment du décès de son père, le prince avait réclamé un délai avant d'entamer la succession, de manière à «porter le deuil en même temps que le peuple de Thaïlande». Un régent avait été nommé pour assurer l'interrègne: le général Prem Tinsulanonda, 96 ans, vieux compagnon de route du défunt Rama IX. Le prince Maha Vajiralongkorn était resté très discret pendant cette période, ne laissant pas filtrer ses intentions.

«Dans la course à la succession, les partisans du prince ont remporté la partie, explique Sophie Boisseau du Rocher, chercheuse centre Asie à l'Ifri. La période de deuil n'a pas été mise à profit pour pousser d'autres solutions, notamment celle de la princesse Maha Chakri Sirindhorn. Cette dernière connaît certes mieux le fonctionnement de la Cour, le symbole qu'elle représente et le poids que peut exercer cette institution sur les militaires. Elle aurait sans doute exigé davantage de respect du calendrier de transition démocratique. Le premier ministre de la junte a, au contraire, poussé à cette succession masculine. La transition dynastique est l'une des raisons qui ont poussé les militaires à prendre le pouvoir. Il n'est pas impossible de penser que le prince ait été vu par les militaires comme plus facile à maîtriser.» Il fallait en outre que la succession se déroule rapidement: la nouvelle Constitution, adoptée cet été, doit être signée avant février 2017 par le nouveau roi pour entrer en vigueur.

 

 Des soldats rendent hommage au roi Bhumibol Adulyadej récemment décédé devant la mairie de Narathiwat dans le sud du pays - crédits photo : Madaree Tohlal /AFPa

Pas de couronnement immédiat

Le prince n'a pas encore acquis l'aura de son père, vénéré comme en demi-dieu par la population thaïlandaise. Âgé de 64 ans, héritier du trône depuis 1972, il a mené une carrière militaire qui l'a conduite à devenir pilote de chasse. Il a passé beaucoup de temps à l'étranger, notamment en Allemagne. Il s'est fait connaître aux yeux du monde, ces dernières années, par un caractère imprévisible. Mardi, Jaran Ditapichai, l'un des meneurs des Chemises rouges (favorables au premier ministre déchu Thaksin Shinawatra) en exil à Paris, confiait au Figaro que le prince est «peu aimé de la population». «Comme il devient roi sous le régime dictatorial, il dépendra plus ou moins de la junte militaire, estime-t-il. Cependant, je souhaite qu'il promeuve la démocratie et la réconciliation nationale.»

Si Rama X est bien le nouveau roi de Thaïlande, il ne sera pas couronné tout de suite. La cérémonie ne pourra avoir lieu qu'après la crémation du roi défunt, qui n'aura pas lieu avant l'automne 2017.

Partager cet article

Repost 0

commentaires